Scandales menacent le Premier ministre japonais Shinzo Abe l'emprise sur le pouvoir

    Une fois apparemment undisputable, Abe est maintenant poursuivi par plongeants enquêtes et demandes de faveurs à fournir 2 opérateurs scolaires

    Shinzo Abe défend son avenir en tant que premier ministre Japans que les scandales traîner ses gouvernements fédéral appel près exactement ce que les observateurs politiques appellent les niveaux de la zone de la mort.

    A part opacification espoirs Abes de gagner un nouveau mandat en tant que chef du Parti libéral-démocrate (PLD) lorsqu'un vote a lieu l'année prochaine, la dépression de vote affaiblit également sa poussée de longue durée pour modifier la constitution de la guerre en renonçant Japans.

    Abe, qui est retourné au poste de Premier ministre 4 et demi années, a longtemps été considérée comme une main cohérente dont la position semblait undisputable beaucoup pour que le PLD a modifié ses directives pour permettre Abe la liberté de chercher un 3ème successive mandat de trois ans à la tête de la célébration.

    Il n'est pas invincible et la raison pour laquelle il n'est pas invincible est il a ses bons amis individuels non la célébration, a déclaré Michael Thomas Cucek, un professeur accessoire à l'Université Temple Japon .

    debout Abes a été effectivement lésé par des accusations de faveurs pour 2 opérateurs scolaires qui lui ont connecter.

    le premier scandale centré sur une offre de terrain à prix réduit entre le ministère de financement et un groupe scolaire nationaliste appelé Moritomo Gakuen. Le 2 associé à l'approbation d'un service vétérinaire d'une université personnelle dirigée par son ami, Kotaro Kake.

    Abe a fait constamment rejeté la participation individuelle, Cependant, les sondages ont révélé des citoyens interrogés ses descriptions, en particulier après les fichiers du ministère de l'éducation Dripped a souligné la participation d'une des autorités de haut niveau du lieu de travail privilégié des ministres dans l'histoire de l'école vétérinaire. En raison du fait qu'il comprenait son ami, #SUIVRE

    Abe a essayé de révéler lors d'une audience d'humilité parlementaire cette semaine en reconnaissant qu'il était naturel pour le public de voir avec scepticisme la préoccupation.

    Je n'ai pas le point de vue, il a déclaré.

    Les experts remettent en question que la contrition Abes, intégré à une armoire préparé Remaniement la semaine prochaine, fera beaucoup pour inverser sa fortune tombantes.

    week-end dernier un sondage réalisé par le journal Mainichi a révélé le classement de l'approbation des cabinets Abe avait en fait diminué 10 points pour un 2e mois consécutif à 26%, le plus abordable étant donné qu'il est revenu au pouvoir en 2012. Le document mentionné de nombreux premiers ministres précédents composés d'Abe tout au long de son premier bref passage avait lieu de travail effectivement quitté entre un et 9 mois après avoir frappé les années 20.

    Cucek a déclaré le record historique pour les premiers ministres qui sont tombés ci-dessous 30% était mauvais. Il a déclaré une exception Keizo Obuchi, qui a travaillé comme premier ministre de fin des années 1990. Il est tombé tout la méthode exactement ce que vous pensez de la zone de la mort de 20% aide cependant alors fait sortir de celui-ci. Hes Un cas rare où des thats pris position. En général, dès qu'un premier ministre gouttes ci-dessous 30% son une inexorable descente de ce moment-là.

    Alors que d'autres enquêtes ont effectivement été plus bénéfique pour l'administration Abes, ils ont tous valident un modèle vers le bas.

    Ce qui est inquiétant au sujet de ce scénario est non seulement la baisse des scores d'approbation Abes mais l'automobiliste de la dépression, a déclaré Tobias Harris, un observateur politique et vice-président de la société de conseil Teneo Intelligence.

    Chaque enquête a effectivement révélé que, contrairement trempettes plus tôt dans le classement d'approbation Abes, la dépression appartient en tombant compter sur Abe lui-même et pas mécontent de sa politique. Abe lui-même est la question, et son ne sait pas exactement ce qu'il peut faire pour rétablir la confiance des opinions publiques, après des mois d'accusations de scandale de combat. Pour moi, thats le principal facteur de penser qu'il a l'habitude de la capacité de récupérer de cette diapositive.

    Université de Tokyo professeur Yu Uchiyama classé problèmes Abes comme significativement sévère, avec ses critiques internes se terminant par être significativement franc-parler.

    Abe semblait être si forte que deux dirigeants politiques du PLD visant à le défier jusqu'à plusieurs mois plus tôt, Uchiyama a déclaré. Comme le PLD reste dans le chaos maintenant, un nombre croissant de dirigeants politiques, dirigeants particulièrement fractionnelles, commencent à défier Abe.

    Cela ne signifie pas toujours Abe démissionnera à court terme.

    Harris pense qu'il est plus probable qu'il choisira par rapport à la recherche d'un 3ème mandat en tant que chef du PLD et pour cette raison quitter le lieu de travail en Septembre 2018 lorsque le vote de gestion est due. Une modification organisée renforcerait suiveuse Abes position dans une élection de base en raison de la fin de 2018, ce qui renforce sa main comme un faiseur de rois après avoir quitté le lieu de travail.

    Le ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida, est pensé à un concurrent de premier plan, tandis que d'autres perspectives possibles se composent de ministre précédent de la défense et critique Abe Shigeru Ishiba.

    Il y a aussi des spéculations sur Yuriko Koike, un ministre et maintenant PLD précédente Tokyos Guv initialement femme, comme elle a mené son tout nouveau Tomin First (Première tokyoïtes) célébration à d'énormes gains dans les élections de l'Assemblée cosmopolites début de ce mois. Koike gère 2020 préparations olympiques et la mécanique d'une inclinaison précoce au lieu de travail dans tout le pays ne sont pas simples.

    En dépit des difficultés Abes, le principal parti d'opposition démocratique a effectivement eu du mal à obtenir la traction. Plus la pression semble être originaire du partenaire syndical dans tout le pays LDP Komeito, qui en partenariat avec Koikes célébration arriviste au niveau régional.

    Komeito est pas identifié comme Abe pour renforcer la position des forces d'autodéfense Japans dans la constitution. La préoccupation semble être la rapidité avoue Abe défaite, Harris a déclaré.

    Lire la suite: https://www.theguardian.com/world/2017/jul/25/scandals-threaten-japanese-prime-minister-shinzo-abes-grip-on-power